Jour 3 : la capitale bosnienne

Bonsoir à tous,

Pendant qu’une partie de l’équipe joue au tarot en attendant le sommeil, nous sommes fidèles au poste pour vous raconter nos aventures. Ce matin, nous sommes allés en urgence au terminal de douanes à Sarajevo car nous devions déclarer le matériel avant 8h. Nous n’avions malheureusement pas les documents nécessaires à notre transitaire, et il s’avère que ce trajet à travers Sarajevo n’a servi à rien. Nous avons rejoint Almin, notre ami Bosnien, pour aller chez le général Jovan Divjak. C’est une grande personnalité de Sarajevo, car il était un défenseur de la ville lors du siège en 1994-1995. Il a fondé, il y a tout juste 20 ans, l’association OGBH qui vient en aide aux orphelins de guerre en leur offrant des bourses pour étudier et voyager. Le général nous a demandé de lui expliquer les nouveaux projets Equinox. Nous lui avons donc parlé de notre envie de partenariat entre écoles françaises et écoles bosniennes, ainsi que de la potentielle venue des bénévoles Monténégrins en France.

Rencontre avec le général Divjak

Rencontre avec le général Divjak

Nous avons mangé avec Almin, qui nous a aidé à organiser le reste de notre convoi : passage à Gorazde puis à Rudo, pour finir par le centre Zracak Nade au Monténégro. Il nous restait deux petites heures pour déambuler dans les ruelles de la capitale, à la recherche de plans pour les prochains convois et tout simplement pour découvrir la ville, ses mosquées et ses pigeons. Deux filles de l’association OGBH nous ont emmenés dans un bar typique, où nous avons eu la chance de côtoyer les locaux.

A bientôt, toute l’équipe Equinox

 

IMG_2486

 

Sarah